In memoriam – Emile-José Fettweis


Nous nous sentons « tous petits » au moment d’écrire un hommage à l’occasion du décès d’Emile-José Fettweis. Il a obtenu son diplôme d’architecte alors que la plupart d’entre nous n’étaient pas nés…

C’est à Saint Luc, à Liège, que de nombreux étudiants en architecture ont pu faire sa connaissance : Respect et admiration devant ce « grand architecte ». Beaucoup ont pu profiter d’un professeur compréhensif, mais rigoureux. Heureux aussi de constater l’évolution de ses étudiants.

Faut-il rappeler toutes les œuvres remarquables dues à son coup de crayon ? Etonnant par exemple de réaliser qu’il était le concepteur du pavillon de la chocolaterie Jacques à l’Expo 58 à Bruxelles.

Des maisons particulières, mais aussi de grands projets, à Louvain-la-Neuve, à Limbourg (rénovation urbaine) ou à Verviers (logements sociaux), des bâtiments administratifs ou religieux. Autant de réalisations, dans des expressions et des styles qui ont évolués avec le temps, mais qui restent signifiants aujourd’hui. Toujours avec des réponses en rapport étroit avec le contexte donné.

On retiendra aussi son intérêt et son engagement dans la défense du patrimoine et de l’urbanisme verviétois. Faut-il rappeler le classement de la grand’poste et son combat contre le viaduc urbain ?

Un homme sensible et engagé, véritablement amoureux de sa profession, rigoureux et attentif aux détails, autant dans son métier que dans sa vie privée.

Lors de l’exposition qui lui était consacrée en octobre dernier, il avait eu à cœur de rappeler que sa carrière était aussi le fruit d’une acceptation de sa passion par son épouse, Micheline, à qui nous souhaitons redire notre admiration et à qui nous présentons, ainsi qu’à sa famille, nos cordiales condoléances.

Pour la SRAVE
Jean-Claude Lambert, André Schreuer