Covid-19 : quid du suivi des chantiers ?

Compte tenu des nouvelles mesures mises en place par le gouvernement fédéral pour lutter contre la propagation du coronavirus, les architectes peuvent-ils assurer le suivi de leurs chantiers ? Oui, mais sous conditions.

Alors que la Belgique entre dans une nouvelle phase de confinement, les architectes doivent adapter leur manière de fonctionner. Ils organisent leur travail à domicile, à distance. Ils restent en contact avec les clients, les administrations et les entreprises par téléphone ou grâce à des applications permettant les visiooconférences. Mais difficile de suivre un chantier sans y mettre les pieds…

Pour exercer leur mission, les architectes se doivent de se rendre sur place. Et ils en ont le droit : contacté à ce sujet, le SPF Economie ne voit aucune objection au suivi des chantiers, pour autant qu’on y respecte les consignes de distanciation sociale et les règles d’hygiène préconisées depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Les architectes n’ont, pour effectuer leur mission, besoin d’aucune autorisation spéciale, mais leurs déplacements doivent se limiter au strict nécessaire. Les précautions restent plus que jamais de mise. La visite doit être la plus courte possible et réunir un nombre restreint d’intervenants.

Néanmoins, de nombreuses entreprises de construction annoncent l’interruption de leurs activités pour la fin de la semaine. Le secteur risque d’être à l’arrêt la semaine prochaine, hormis, peut-être les chantiers « modestes » pris en charge par des petites entreprises.

A noter également que, chez les fournisseurs, les stocks s’amenuisent, et que certains ont déjà fermé leurs portes.