The
Déchets sur chantier : des solutions à votre portée

Prévention et gestion des déchets sur chantier: des solutions à votre portée

Après vous avoir interrogé sur la question des déchets sur chantier, les facilitateurs Environnement vous proposent les résultats de leur sondage et quelques pistes de réflexion.

Que cela découle de l’augmentation du coût des matériaux, des contraintes environnementales ou de l’essor des initiatives liées à l’économie circulaire en Wallonie, la prévention et la gestion des déchets sur chantier sont devenues un réel sujet d’actualité et de réflexion pour les auteurs de projets. Après avoir sollicité votre avis sur la question, les facilitateurs Environnement de l’UWA vous présentent les freins, les leviers et les tendances qu’ils ont pu identifier pour la profession.

Il ressort de notre sondage que les prescripteurs désireux d’agir en matière de prévention et de gestion des déchets doivent  faire face à de nombreux défis. D’abord, ils se trouvent confrontés aux risques d’impacts sur les coûts du chantier relativement importants. Ils soulignent le fait que les mesures de gestion des déchets engendrent inévitablement une complexification des projets (connaissances en matière de filières de valorisation, gestion des flux, stockage, etc.). De plus, malgré les conseils prodigués par l’auteur de projet, le maître d’ouvrage décide souvent de ne pas les suivre.

Malgré ces difficultés, en matière de prévention ou comme de gestion des déchets, les architectes sont déjà proactifs en la matière. Lors de la conception, le choix de matériaux moins nocifs et plus durables dans le temps est privilégié par une grande partie des répondants. Dans la majorité des cas, les prescripteurs s’assurent que la collecte des déchets soit bien mise en place sur chantier. Cette collecte est souvent réalisée grâce à la délimitation d’une zone attitrée où le tri peut se faire en toute sécurité.

Mais si certaines actions sont mises en place, force est de constater qu’elles ne sont pas suffisantes. D’autres mesures telles que des incitants financiers, la sensibilisation de tous les acteurs du chantier et une meilleure connaissance des acteurs s’avèrent indispensables pour le secteur. La mise à disposition de clauses contractuelles constitue encore un bon moyen de faciliter la tâche des auteurs de projets. A cet égard,  les facilitateurs rappellent que des clauses types proposées par le CCTB existent à cet effet (Tome 0, Chapitre 7), et sont directement accessibles aux auteurs de projets.

Le CCTB propose d’ailleurs également des clauses type de réemploi afin faire passer certains éléments de démolition et démontage du statut de déchet à celui de matériau. Elles sont disponibles sur la page « Téléchargements » du site https://batiments.wallonie.be/

Les facilitateurs Environnement prennent tous ces éléments en considération afin d’améliorer les conditions des prescripteurs sur le sujet. Ainsi, plusieurs actions seront mises en œuvre dans les prochains mois. Ils produiront notamment une feuille de route qui précisera, de l’entame de la mission à la réalisation des travaux, l’ensemble des démarches et obligations devant être effectuées par l’auteur de projet au regard des législations et réglementations existantes sur les déchets.

Nous reviendrons très prochainement vers vous avec ces informations. Pour être sûr de ne pas les rater, n’hésitez pas à nous faire part de votre intérêt par mail à l’adresse environnement@uwa.be

The
Les architectes intègrent le Conseil Supérieur de la Culture