Unilin : 100 % d’ambition pour 0 % d’émissions

Unilin Insulation fabrique aujourd’hui des produits de pointe, gage d’un lieu de vie et de travail confortable. Par ailleurs, les plaques et panneaux isolants de l’entreprise permettent de faire sérieusement baisser la consommation d’énergie et les émissions de CO2 qui vont de pair.

C’est très bien, mais avec notre stratégie One Home dans laquelle nous avons consigné tous nos objectifs et efforts en matière de durabilité, nous en voulons aujourd’hui encore plus. Ou « moins » devrions-nous plutôt dire, car nous visons le zéro pointé pour ce qui est de nos émissions de gaz à effet de serre.

C’est pourquoi tous nos sites seront neutres en CO2 d’ici 2030, grâce à une augmentation considérable de la production d’énergie renouvelable en interne, entre autres. L’objectif final étant d’arriver à des produits climatiquement neutres, de A à Z, en privilégiant la circularité et en réduisant la quantité de déchets.

Durable du début à la fin                                                                                                                               

Pour ce faire, nous ne nous contentons pas de revoir notre méthode de production. Avec notre approche relative à l’analyse du cycle de vie (ACV), nous étudions le cycle de vie complet de nos produits en termes de durabilité de manière à déterminer et à réduire l’impact environnemental total de nos matériaux d’isolation. Cela va de l’extraction des matières premières, de l’énergie, de la production et du transport à l’utilisation dans les bâtiments et, pour terminer, au traitement des déchets.

D’ailleurs, si vous souhaitez connaître l’impact environnemental d’un projet de bâtiment, vous pouvez consulter l’outil TOTEM pratique. Depuis le premier jour, nous y figurons avec toutes nos DEP. Vous êtes ainsi en mesure de comparer facilement les différents éléments de construction avec d’autres matériaux isolants. Outre les émissions de CO2, TOTEM prend également en compte d’autres indicateurs environnementaux. Cela permet d’éviter un « transfert de charge », qui implique qu’en se concentrant sur un seul indicateur, l’impact (négatif) est déplacé vers d’autres indicateurs.

CIRCULAR FOAM : un bel exemple de circularité !                                                                    

L’un des principaux obstacles pour parvenir à l’objectif de zéro émission est à ce jour l’impossibilité de recycler le PU. Mais en prenant part à l’ambitieux projet européen CIRCULAR FOAM, nous comptons bien y remédier. Le but est de pouvoir récupérer les composants de base du PU grâce au recyclage chimique, ce qui est révolutionnaire, car en plus d’éviter des déchets et de réduire les coûts d’incinération, le projet CIRCULAR FOAM permettra dès 2040 de faire baisser les émissions de CO2 européennes de 2,9 millions de tonnes par an. Pour Unilin Insulation, ce projet signifie que d’ici 2030, nous serons en mesure de recycler plus de 70 % de nos plaques isolantes et que nous pourrons en fabriquer de nouvelles à partir d’anciennes matières premières recyclées. De quoi se rapprocher encore un peu plus de la neutralité climatique.

Pour Unilin Insulation, les choses sont claires : afin d’être durables, nous devons nous pencher sur toute la chaîne de production. Une ambition que nous comptons plus que jamais concrétiser. Car ici encore, notre crédo est le suivant : trêve de paroles, il faut agir.