L’UWA plaide pour une diminution de la TVA de 21% à 6% sur les honoraires des architectes

Les architectes appellent à une mesure d’aide rapide et énergique et soutiennent l’appel du secteur de la construction. L’Union Wallonne des Architectes (UWA) demande urgemment une diminution de la TVA de 21 % à 6 % sur les honoraires des missions d’architectes.

L’UWA (Union Wallonne des Architectes) rappelle que 92% des architectes wallons ont été impactés par la crise. C’est ce qui ressort de la dernière enquête organisée auprès du secteur. A l’heure actuelle de nombreuses inquiétudes subsistent pour l’avenir. Les architectes redoutent la mise au
placard de certains projets, faute de budget des maîtres d’ouvrage impactés par la crise. Sans une mesure de relance forte, les carnets de commande à moitié vides vont générer une baisse d’activité sans précédent après l’été.

L’Union Wallonne des Architectes (UWA) demande urgemment une diminution de la TVA de 21 % à 6 % sur les honoraires des missions d’architectes.

Et ce, d’autant que le secteur de la construction dans sa globalité a été fortement impactée par la crise du coronavirus, ne peut que constater l’UWA. Les constructeurs d’habitations ont vu leurs ventes de nouvelles constructions baisser de près de la moitié (- 47%) depuis mars.

L’UWA s’associe donc à la démarche de la Confédération Construction pour demander en urgence une diminution de la TVA de 21 à 6% sur la première tranche de 60.000€ lors de la construction ou de l’achat d’une nouvelle habitation de maximum 190 m2 pour les maisons et de 100 m2 pour les
appartements.

« Ces mesures doivent absolument entrer en vigueur avant le 1er juillet, plaide Gaëtan Doquire, directeur de l’UWA. Elles permettraient alors de booster l’activité lors d’une période habituellement plus creuse, d’autant plus que de nombreux candidats bâtisseurs risquent de rester en Belgique cet été ».

Ces mesures cruciales permettront, si elles sont adoptées rapidement, de reconstituer les carnets de commande et ainsi sauver tout un pan de l’activité économique, évitant la faillite de nombreuses entreprises et bureaux d’architecture avec les pertes d’emplois qui s’en suivront.