Architectes stagiaires, cette formation est pour vous!

Développez vos connaissances…

le mardi 28 novembre 2017, de 9h à 17h30 aux Isnes Greenwal

 

Partie I La Direction de chantier

L’architecte n’est pas tenu de surveiller en permanence le chantier mais il doit tout de même contrôler l’état d’avancement des travaux et, surtout, leur qualité.

Il doit vérifier si les plans et les cahiers des charges sont respectés par l’entrepreneur.

Si un problème imprévu surgi sur le chantier, il doit rechercher la meilleure solution technique possible.

Il doit régulièrement rédiger des procès-verbaux de chantier sur lesquels il consignera les manquements des entrepreneurs, les malfaçons, les inachèvements…

Il doit veiller à ce que les malfaçons soient corrigées le plus rapidement possible et, s’il constate que ce n’est pas le cas, il peut refuser que l’entrepreneur poursuive les travaux en cours tant qu’il n’aura pas fait le nécessaire. Il ne peut en aucun cas se contenter du rôle passif de scribe mais doit agir pour que les défauts qu’il a constatés soient réglés.

L’architecte vérifie également si les délais sont respectés. Il met le cas échéant en demeure l’entrepreneur de respecter ceux-ci.

Il assiste aussi le maître de l’ouvrage au niveau financier en vérifiant si les factures des entrepreneurs sont ou non justifiées compte tenu de l’état d’avancement du chantier et des difficultés éventuellement rencontrées sur celui-ci.

Formateur : Ghislain Claerbout, ingénieur civil, Directeur Monument Hainaut

Partie II La Coordination Sécurité santé

Lorsqu’on parle de « la coordination sécurité santé sur les chantiers temporaires ou mobiles » à quelqu’un dans la rue, celui-ci répond généralement : « Qu’est-ce que c’est ? »

Et pourtant dans cette appellation, tout est dit…

Et pourtant cette « profession », est souvent décriée parce qu’inutile, coûteuse…

Et pourtant on ne respecte pas la loi…

Et pourtant c’est une opportunité judicieuse…

Afin de réduire le risque d’accidents du travail dans le secteur de la construction, l’Union européenne a approuvé en 1992 une directive concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé s’appliquant aux chantiers temporaires ou mobiles. Ces prescriptions ont été transposées dans le droit belge par l’arrêté royal du 25 janvier 2001. Il en résulte l’obligation de désigner des coordinateurs sur les chantiers de construction, d’entretien ou de réparation de bâtiments.

Son rôle: Le coordinateur de sécurité a pour mission de maîtriser le risque qui résulte de l’interaction de divers entrepreneurs. Le choix de l’expert professionnel dépend du degré d’avancement du processus de construction et de la nature des travaux. La même personne peut assurer le travail de coordination pendant la phase de conception et durant l’exécution des travaux.

Formateur : Eric Paquay, conseiller en prévention, et coordinateur sécurité santé.

Programme de la journée

Première partie: Direction de chantier

  • au stade: après désignation des exécutants (entrepreneurs)
  • planifications – calendrier (optimiste – réaliste – effectif)
  • implantation
  • rapports avec les partenaires: stabilité, PEB, CSS
  • visites, rapports (formes du journal de chantier ?)
  • convocations de réunions
  • réunions: rapports – modifications
  • contrôles – comptes, mémoires – gestion des retards – modifications
  • état d’avancement, réceptions, constats d’achèvement – clôture des comptes
  • l’importance des plans as build, quand – par qui- à charge de qui …
  • les spécificités des marchés publics et les particularités:
    • imprévus – gestion des coûts
    • gestion de conflits / prévention / conciliation – arbitrage
  • Cas pratiques

Deuxième partie : Coordination sécurité santé

  • Les normes en vigueur : l’obligation de désignation de coordinateurs de sécurité et de santé
  • Les outils de coordination
  • L’apport des coordinateurs à désigner, le rôle et la fonction
  • l’importance de la mission
  • lors de la phase de conception et de réalisation
  • Exemples concrets

Informations pratiques

Quand ?

Le 28 Novembre 2017 de 9h à 18h

Où ?

Les Isnes
Bâtiment Greenwal
70 Rue Saucin, 5032 Gembloux)

Combien ?

Paiement par chèques formations de la Région Wallonne 

Comment bénéficier des chèques-formation?

Commandez vos chèques-formation

  • Architectes stagiaires : 37 € TVAC (37 € de frais administratifs + 7 chèques formation qui seront totalement remboursés au participant par Sodexho à l’issue de la formation).
  • Autres participants : 260 € TVAC (50 € de frais administratifs + 7 chèques formation).

Paiement sans chèques formation de la Région Wallonne :

  • Architectes stagiaires : 142 € TVAC.
  • Autres participants : 260 € TVAC.

* à verser sur le compte BE32 7320 3561 3502 avec la communication « STAG02-2017201 +nom/prénom ».

Question ?

Envoyez celle-ci à notre chargée des formations: Contacter la responsable des formations

Inscriptions obligatoire via le formulaire ci-dessous:

Informations personnelles

Civilité

*Votre nom

*Votre prénom

*Votre email

*Adresse postal

*Commune

*Code postal

*Pays

*Téléphone

GSM

*Date de naissance (ex : 01/01/1975)

Statut

*Société

*Num. de TVA

*Membre UWA
OuiNon

Votre inscription

*Formation(s)
Direction de chantier et Coordination sécurité santé 28/11

Règlement administratif général

Voir le règlement

*Acceptation
J'ai lu et j'adhère aux conditions d'inscription

*Mode de paiement
Architectes stagiaires : 37 € TVAC + 7 chèques-formation.Architectes stagiaires : 142 € TVAC.Autres participants : 50 € TVAC + 7 chèques-formation.Autres participants : 260 € TVAC.